Mise à jour : 14 Mai 2009

Album Çan'a.

 
Avertissement ! Notre album n'a pas la prétention de donner une liste exhaustive de tous les acteurs de la Çan'a. Cette tradition orale a le plus souvent été colportée par des anonymes qui ont peut-être plus fait pour cette musique que n'importe quel maître connu : Les contributions personnelles et l'impact de l'enseignement privé dans la pérennisation de cet art sont très difficiles à pondérer. Aussi, et pour compléter cette liste, nous prions le lecteur de contribuer à son élaboration en faisant parvenir au Groupe Yafil Association remarques, témoignages et tous les renseignements jugés opportuns.
 

 

Le Mausolée de Sidi Abderrahmane Al Thaalibi.

L'histoire de la Çan'a reste intimement liée à ce lieu de culte et de pèlerinage qui polarisait l'activité culturelle du vieil Alger jusqu'à la fin de la première moitié du vingtième siècle…

Les Monuments de la Çan'a.

Les chefs de formations qui avaient la maîtrise de cet art ou ceux à qui on reconnaissait cette aptitude, portaient le titre de M'alem Al Çan'a, des Grands Maîtres (nés au dix-neuvième siècle) qui ont joué un rôle avéré dans la pérennisation de cette tradition. Très peu on eu cette consécration…

Les Associations de musique.

Lieux de formation qui ont pris le relais des échoppes, des cafés maures et autres cercles privés. De nombreux musiciens y ont fait leurs classes. Parmi eux de futurs Maîtres et Interprètes…

L'Orchestre de la Station Radio Alger.

Formation qui a vu le jour en 1946 qui regroupait l'élite de la Çan'a. Elle a permis de fixer et presque d'imposer la version actuelle du patrimoine. Véritable et seule école de musique des années durant, son influence se mesure à celle qu'avait la radio à cette époque là...

Les Maîtres, Professeurs et Interprètes.

Qui a enseigné des années durant l'ensemble du répertoire à des disciples, Qui a communiqué occasionnellement quelques morceaux; Qui s'est lancé dans le circuit commercial…

Qui oeuvre pour la musique Çan'a...

Aux "carrefours"

de la tradition...

Véritables amateurs de musique (musiciens et non musiciens), le plus souvent inconnus du grand public, ils ont contribué d'une façon ou d'une autre à la promotion et à la sauvegarde de cette tradition…

Beaucoup leur sont redevables.

Bibliographie.

La Çan'a a fait et fait actuellement l'objet de nombreux travaux de recherche en musicologie. Des chercheurs ont eu la chance de côtoyer de véritables maîtres, ils nous ont rapporté de précieux témoignages. Mais, quel crédit accorder à ceux qui n'ont jamais mis les pieds en Algérie, qui n'ont pas connu les maîtres du terroir et qui ne pratiquent pas cet art ? (Même si on ne leur demande pas de danser sur une seule jambe…)

Quelques photos du site en défilement...
 

 

Retour au Sommaire.

 
Contact :groupe_yafil@hotmail.com

© Le Groupe YAFIL Association 2001 / 2012.